Vue globale sur les différents malwares

Dans cet article, nous allons présenter les différents types de malwares, leurs buts, leurs spécificités, leurs modes de propagation pour avoir une première approche globale.

Commençons par les virus. Un Virus, c'est un programme informatique dont la particularité est de contaminer d'autres fichiers ou programmes du système d'exploitation sur lesquels ils sont lancés. Les Vers sont des variantes de Virus et la différence, qu'ils sont capables de s'autopropager vers d'autres machines du réseau sans actions de l'utilisateur.

Les Trojans ou chevaux de Troie sont des malwares qui permettent de mettre en place une porte dérobée sur le poste infecté. Ainsi, le pirate pourra se connecter sur la machine et en prendre le contrôle à distance via ce fameux Trojan.

Les Ransomwares sont des malwares qui bloquent un système, tant qu'une rançon n'aura pas été versée à son auteur pour mettre fin au blocage. La forme avancée de ces ransomwares sont des cryptolockers qui s'attaquent au fichiers de l'utilisateur, voire aux fichiers de tout le système. Les fichiers sont, alors, chiffrés avec un algorithme cryptographique utilisant une clé de déchiffrement que seul le pirate connaît. Il vous la donnera, si vous payez, là aussi, une rançon. Les cryptolockers sont, en ce moment, de mon point de vue, la menace numéro 1, car ils font énormément de dégâts.

Les Spywares sont des logiciels espions, un peu à l'image des Trojans. Ils permettent, par une prise de contrôle à distance, d'enregistrer les moindres faits et gestes de l'utilisateur. Site internet à visiter, par exemple, capture d'écran du bureau, déclenchement de la webcam à distance, enregistrement de tout ce qui est tapé au clavier, liste des sms et numéros appelés, par exemple, lorsqu'ils s'attaquent à un téléphone mobile et c'est le cas, les addwares n'ont pas, eux, forcément volonté de nuire, mais d'afficher aléatoirement des encarts publicitaires ciblés, lors de votre navigation sur Internet ou de modifier les pages d'accueil de votre navigateur. Le point commun entre tous ces malwares est la volonté de perdurer, sur le système infecté, de se propager à un maximum de systèmes, de façon la plus discrète possible, le but étant généralement de faire apporter de l'argent au hacker.